Le Web est vaste et complexe
Laissez La Matryoshka être votre guide

Avoir un site Web

Tous les articles

ArticleAvoir un site Web

Ce qu'il faut savoir et ce que ça implique

Temps de lecture : 4:45
Général

Peu importe si vous montez votre site seul.e ou si vous faites affaire avec une agence ou un.e développeu.r.se vous allez avoir deux éléments à payer : votre nom de domaine et votre hébergement.

Nom de domaine

L’URL est l’adresse que vous entrez dans le navigateur (Chrome, Safari, Mozilla Firefox, etc.) pour aller sur un site. Elle est composée de 3 éléments :

  • www (sous-domaine)
  • lamatryoshka (nom de domaine)
  • .com (extension)

Le nom de domaine peut être acheté chez divers marchands.

Hébergement

Grosso modo, votre site Internet est une panoplie de fichiers et de dossiers. Ces fichiers et ces dossiers doivent être stockés sur un serveur physique qui roule 24/24 afin d’être accessibles aux visiteurs de partout dans le monde, et ce, en tout temps. Cet espace de stockage sur le serveur hébergeur (aka hébergement) est loué, puisque vous payez mensuellement pour avoir vos fichiers et vos dossiers dessus.

Rendez-vous sur l’article Comment choisir son hébergeur pour plus de détails sur le sujet.

Maintenant, j’ai un peu menti; si vous choisissez Shopify, l’hébergement est inclus dans les frais mensuels pour utiliser la plateforme.

Le forfait de base de Shopify est de 38 $CAD par mois, alors que WordPress et WooCommerce (son extension pour vendre en ligne) sont gratuits. La différence va résider dans le fait que Shopify ne laisse pas beaucoup de place à la personnalisation, mais va plutôt prendre par la main l’utilisateur et lui montrer ce qu’il peut changer (pas beaucoup), alors que WordPress est le paradis des développeurs puisqu’on peut tout modifier dans le code, mais qu’il est beaucoup plus difficile pour quelqu’un qui n’a pas de notion en programmation de réaliser un site seul.

Autres frais

Boutique en ligne

Il faut néanmoins savoir que peu importe la plateforme que vous choisissez pour monter votre site, vous allez avoir d’autres frais à payer.

Si vous créez une boutique en ligne, vous allez avoir des frais de 2,9% et de 0,30$ par transaction. C’est pour payer les services de paiement (cartes de crédit, banques, Paypal, etc.). C’est, en date de rédaction du blogue, le même montant sur Shopify et sur WordPress.

Extensions / Applications

Les extensions (appelées applications sur Shopify) sont des programmes qui s’ajoutent à votre site et qui permettent de réaliser des actions précises. Certaines sont gratuites, mais d’autres payantes.

Par exemple, si vous avez une boutique sur WordPress et que votre site est bilingue, vous devez prendre une extension permettant la traduction. WPML, la plus populaire, est 99$ par année. Au niveau de Shopify, plusieurs applications existent, dont Langify qui est 17,50 US$/mois.

Vous avez également des extensions pour créer les étiquettes postales qui coûtent des sous, et beaucoup d’autres.

Certificat SSL

Quoiqu’optionnel sur certains navigateurs, le certificat SSL est de plus en plus un must pour les sites Web. Ce certificat, une fois installé sur votre serveur, assurera une connexion sécurisée entre le serveur et le navigateur. Votre site passera alors de http:// à httpS://. Il est essentiel pour les sites qui emmagasinent des informations personnelles sur les clients et qui permettent les transactions (boutiques en ligne ou intranets). Un certificat SSL coûte entre 35$ et 75$ par année, tout dépendant de l’hébergement.

Très important !

Vous allez parfois tomber sur des développeurs (et parfois des agences) qui vous offrent de s’occuper de l’achat de votre nom de domaine et de votre hébergement en échange d’un montant annuel ou mensuel. Réfrégnez l’envie d’y aller avec la méthode qui vous semble « facile ».

Le compliqué vient quand les relations clients/développeur ou agence changent, que vous n’êtes plus en mesure de communiquer avec la personne qui a monté votre site, quand vous ne trouvez plus vos accès et que comme ce n’est pas votre courriel au dossier, vous ne pouvez rien faire, ou encore vous vous faites ghoster. Vous devriez toujours être en contrôle de votre site.

S’occuper de ces éléments semble bien compliqué, mais il s’agit réellement que de garder quelque part sur votre ordinateur deux ou trois mots de passe. Vous pouvez, d’ordinaire, donner des accès temporaire à la ressource qui vous aidera à tout paramétrer, sans que vous en perdiez la gestion.

Maintenance

Certains CMS font des mises à jour automatiques de leurs programmes, mais d’autres comme WordPress requierent la mise à jour manuelle des applications. Ces mises à jour sont importantes, car les développeurs d’applications peaufinent leur code afin de pallier aux brèches de sécurité. C’est pourquoi faire les mises à jour une fois par mois n’est pas un luxe. Un site peut vivre sans être mis à jour, mais sera alors exposé à des conflits entre le CMS et les différentes applications, en plus d’être moins sécurisé et ainsi plus propices à être piratés.

Il faut vérifier avec l’agence ou l.e.a développeu.r.se à savoir combien ça coûte et ce qui est fait. Il devrait toujours y avoir une sauvegarde, puis la mise à jour de toutes les extensions et de WordPress (le cas échéant). Une vérification rigoureuse de tous les liens et de toutes les pages devrait être faite.

La Matryoshka offre ce service pour les sites qu’elle développe à 120 à 150$ par année, mais certaines compagnie l’offre pour 60$+ par mois.

En conclusion

Avec tous ces éléments, vous avez un site Web. Il y a donc des dépenses mensuelles et annuelles, et des tâches à faire mensuellement également.

La réponse à la fameuse question « Combien ça coûte un site Web? » : minimum 110$ par année, en prenant les options les moins chères, si vous faites tout seul, rien d’inclus !